Dis, pourquoi tu racontes ? #2

Comment tu choisis ?

Pourquoi ce conte-là et pas un autre ? Pourquoi celui-ci, que tu as raconté pendant plusieurs années, tu l'as abandonné ? Et celui là ? Pourquoi tu ne le racontes pas ? Tant de questions ! Que répondre ?

C’est un peu comme un coup de foudre.

Le conteur ne sait pas pourquoi c’est ce conte là qu’il doit raconter mais le conte lui, le sait. C'est l'incroyable histoire d'un lâcher-prise.

C'est comme un coup de foudre, une évidence ou un coup de cœur. Une sorte de hasard préside à ces rencontres. Il y a les contes qui parlent et ceux qui se taisent. J’en rencontre beaucoup et, heureusement pour moi, il en est qui restent muets. Mais certains ont la langue tellement bien pendue que je suis obligée de les écouter. Ceux-là, en général, juste après les avoir lus ou entendus, je dois trouver de toute urgence une oreille pour les partager.

Ils sont malpolis

Ensuite ils se font insistants et même malpolis. Ils vont jusqu’à me réveiller la nuit, tant ils chuchotent avec force à mon oreille.  Alors je capitule et commence un cheminement « côte à conte ». Un apprivoisement mutuel qui, parfois, échoue. Mais d’autres fois, à la fin, le conte accepte que je le raconte.

Ensuite, je le présente à mon imprimeur d’ambiance. Là encore, il faut que le charme agisse, que mes coups de cœurs fassent vibrer l’harmonie des six cordes.

Et selon les saisons, selon l’humeur de l’un et l’envie de l’autre, les couples se font et se défont pour un temps ou à jamais.

Bon contes a deux

conteuse nord pas de calais contes musicien guitare