Créer un site internet

Dis, pourquoi tu racontes #3

Improviser une séance de contes...

Il arrive que les histoires s'imposent en un temps, un lieu où elles n'étaient pas prévues... C'est ça aussi le bonheur de raconter. Parfois, on ne sait pas pourquoi, c'est évident : C'est là et c'est maintenant !

Petits moments hors du temps hier...

13 h et quelques : Nous sommes dans la salle en attendant la séance de l'après-midi avec les "grands" du ce et du cm.

Philippe accorde sa guitare et les enfants de maternelle qui reviennent de la cantine (une vingtaine) s'assoient spontanément devant lui. Il leur joue un morceau, ils applaudissent.

"Voulez-vous une histoire ?"

"Oui !". Je raconte La chenille et l'arbre. "Encore !". J'ajoute La souris dans son lit, petit lutin "Encore !". J'entame La souris et le voleur. D'autres enfants entrent, c'est l'heure du début de la classe. L'enseignante et le personnel de surveillance de la cantine font l'accueil silencieusement. L'histoire est finie. Tout le monde applaudit. "Merci, merci".

Une petite fille s'approche de moi : "Je viens d'arriver, j'ai pas entendu l'histoire". La maîtresse vient la chercher "Une autre fois ce n'est pas grave !"

En partant, les yeux de la petite fille me disent que si ! Pour elle c'est grave. Elle est triste, déçue : Elle n'a pas entendu l'histoire !

Que j'aime mon métier !

Petite fille

conteuse nord pas de calais contes musicien guitare improviser

Ajouter un commentaire